Alphonse, le roi du « chapati ».

Alphonse a travaillé comme domestique dès ses 14 ans… Il a connu plusieurs familles, il y était souvent maltraité, les journées de travail étaient très longues pour un salaire de misère, à peine de quoi s’acheter une chemise ou un pantalon. Le seul avantage, c’est qu’il était logé et nourri… Après 6 ans dans la domesticité, Alphonse a décidé de prendre son avenir en main, de suivre une formation dont un domestique d’une maison voisine lui avait parlé, en cuisine et service hôtelier. 

Alphonse a suivi les cours de notre 3ème promotion. Théorie, pratique, stage... Il a ensuite travaillé dans les cuisines d’un bar/resto pendant près d’un an et épargné mois après mois pour pouvoir se mettre à son compte. Depuis juin 2018, Alphonse a sa petite affaire : il loue un local sur une route de passage des taxis motos. Thé, café et beignets le matin, bières, softs et chapatis, midi et soir. Son commerce fonctionne bien, il vient même d’engager une amie, connue pendant la formation pour l’aider dans les préparations et l’accueil/ service des clients. Notre ancien élève voit grand. Il rêve d’ouvrir un deuxième et pourquoi pas un troisième point de ventes. Sur des lieux fréquentés, gare d’autobus, écoles, banques… En restant dans les chapatis, … une spécialité rwandaise, délicieuse et abordable pour tous les budgets.

Alphonse nous offre un thé et des chapatis, qu’il vient de cuire devant nous, fier de nous montrer son savoir-faire. Bien sûr, on est loin des standards de restauration à l’européenne, du restaurant de luxe,… mais pour cet ancien enfant domestique, quelle réussite. « La vie est belle », nous dit-il un grand sourire aux lèvres et « c’est grâce à vous et à votre formation ! Merci ».

Vous aussi soutenez des jeunes en devenant parrain ou marraine! C'est une expérience inoubliable et une belle aventure humaine...