06. mars 2021
Le parrainage, un pont entre les personnes mais aussi les pays…
Jean Marie et Cyriaque sont deux frères Burundais, réfugiés au Rwanda depuis 2015. Opposé au troisième mandat du Président Nkurunziza, Jean Marie a eu peur de représailles après son élection. A Kigali, il a eu la chance de trouver un emploi de planton de nuit dans un petit hôtel. Cyriaque l’a rejoint à la fin de ses études secondaires, en 2018.
15. février 2021
Un nouveau livre sur le Père Pire, fondateur de l'ADPM
L’œuf ou la tuile ? C’est avec cette question d’apparence anodine que le Père Dominique Pire (1910-1969) entendait interpeller ses contemporains sur les enjeux cruciaux de son époque.
13. janvier 2021
Un beau témoignage d'un jeune devenu médecin
S'il ne fallait retenir qu’un seul succès pour cette année 2020, ce serait sans nul doute celui de Jérémie, notre jeune étudiant en médecine Burundais.
28. novembre 2020
Témoignage d'un parrain ADPM
Témoignage de Bernard Kamp, parrain ADPM, octobre 20200. Un voyage au Rwanda et une belle rencontre.
15. octobre 2020
Beyrout, août 2020
4 août 2020, 18h00, deux terribles explosions ont ravagé Beyrouth, tuant plus de 150 personnes et en blessant des milliers d’autres. Craintes pour notre partenaire palestinien, le personnel et les familles parrainées. Les médias n’en parlent pas, mais le camp de réfugiés de Bourj el Barajneh est près du port, le siège social de BAA aussi.
05. février 2020
Alphonse, le roi du « chapati ».
Alphonse a travaillé comme domestique dès ses 14 ans… Il a connu plusieurs familles, il y était souvent maltraité, les journées de travail étaient très longues pour un salaire de misère, à peine de quoi s’acheter une chemise ou un pantalon. Le seul avantage, c’est qu’il était logé et nourri… Ensuite, ca vie a changé...
01. janvier 2020
Charlène et sa passion pour les arts culinaires.
6 décembre 2018, 13h00, Kayonza, à 1h45 de route de Kigali, la capitale rwandaise. Charlène nous attend, fièrement, à l’entrée de son Resto-bar. Elle nous fait visiter et nous retrace son parcours. Orpheline de père très jeune, Charlène, comme ses frères et sœurs, arrêtera ses études après les primaires, faute de moyens financiers pour étudier en secondaire.